SITE EN TRAVAUX

Dernière mise en ligne : BETSCHDORF Baptêmes, Mariages et Sépultures de la Paroisse Protestante

 

 

Adresse

2 rue de la Liberté67110 EBERBACH-Woerth

Horaire d'ouverture

Horaires d'ouverture :
Lundi de 17h à 18h30
Permanence du Maire-Délégué le lundi de 18h30 à 20h.

Contact

Téléphone : 03 88 09 39 25

 

 

mairie eberbach

Arrondissement : Haguenau
Canton : Niederbronn-les-Bains
Commune associé à Gundershoffen
Code commune : 67113

Image

Collection privée 

Aperçu historique

Eberbach, sur le ruisseau du même nom, a 267 habitants, la plupart catholiques, annexés à Morsbronn ainsi que le petit nombre de luthériens.

L’Alsace. Nouvelle description Historique et topographique des deux départements du Rhin, Jean-Frédérique Aufschlager - 1826

Village du Bas-Rhin, arrondissement de Wissembourg, canton de Woerth. 230 habitants (cath.)

Source : l'Alsace ancienne et moderne ou Dictionnaire topographie, historique et statistique du Haut et du Bas-Rhin (auteur : BAQUOL - Edition entièrement refondue par P. RISTELHUBER - 1865)

En 1384, Eberbach fait partie des possessions des seigneurs d'OCHSENSTEIN, puis passa aux LICHTENBERG et aux HANAU-LICHTENBERG. Le 6 août 1870, la cavalerie française fut défaite près du village. Eberbach fut incorporés au canton de Niederbronn-les-Bains en 1790, puis au canton de Woerth en 1802.

R.S.

ENCYCLOPEDIE DE L'ALSACE - Editions Publitotal, Strasbourg, 1985 

Etymologie

als. Awerbàch > " le ruisseau du sangier". De l'allemand Eber "sanglier", suivi du suffixe -bach "ruisseau"

Blason

eberbach-lès-woerth

L'armorial des communes du Bas-Rhin, Strasbourg

Travaux réalisés

Dépouillement :

  • Livres des familles (auteur : Alain KLEIN)   en cours de mise à jour
  • Notariat ancien (auteur : Alain KLEIN)

woerth na1

Les dépouillements sont consultables dans notre base de données (consultation réservée aux membres). Il est aussi possible d'acquérir les publications cart

Vous avez besoin d'aide, n'hésitez pas à nous contacter icon-48-contacts, nous nous ferons un plaisir de vous aider.

Commune

En 1789, le village faisait partie du Comté de Hanau, Bailliage de Woerth dépendant du Le landgrave de Hesse-Darmstadt

Source : l'Alsace ancienne et moderne ou Dictionnaire topographie, historique et statistique du Haut et du Bas-Rhin (auteur : BAQUOL - Edition entièrement refondue par P. RISTELHUBER - 1865)

Administration ancienne

souveraineté 1789, royaume de France
1790, Bas Rhin
département

1793, Bas Rhin
1801, Bas-Rhin
1871, Bas-Rhin (Allemagne)
1919, Bas-Rhin

district 1793, Wissembourg  
arrondissement 1801, Wissembourg
1871, Kreis Weissenburg (Wissembourg) (Allemagne) 
1919, Wissembourg
1973, Haguenau  
canton 1793, Niederbronn
1801, Woerth
1871, Wörth (Allemagne) 
1919, Woerth
1973, Niederbronn [Niederbronn-les-Bains] 
municipalité 1793, Eberbach 

Population

Année - Nombre

 

1841

244

1876

209

1911

227

1962

181

1793

164

1846

244

1881

233

1921

232

1968

212

1800

184

1851

263

1886

258

1926

232

1975

 *

1806

217

1856

224

1891

240

1931

206

1982

 *

1821

267

1861

230

1896

225

1936

198

1990

 *

1831

267

1866

224

1901

206

1946

206

1999

 *

1836

258

1872

221

1906

211

1954

182

2006

 *

 *  commune fusionnée

 Source : Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui

Le nom

ancien(s) Awerbàch
an II 1793, Eberbach
Bull. des Lois 1801 Eberbach-Niederbronn - Eberbach-Woerthe

Maire

Maire-Délégué : M. Georges Meyer 

Paroisse

eglise eberbach woerthEglise paroissiale Saint-Wendelin

Catholique

Chapitre rural du Haut-Haguenau

Annexe de Morsbronn et de Woerth 

Morsbronn : "von jeher Filiale von Morsbronn" (RL II,240), mais en 1687 et 1758 sous Woerth depuis 1759 sous Morsbronn

Woerth : Filiale de Morsbronn (RL II, 240) mais en 1687 et 1758 sous Woerth

Collateur : le roi

Source : répertoire du clergé d'Alsace sous l'ancien régime 1648 - 1792 (A262 - AD67) 

Registre paroissiaux : BMS 1788-1792 

 Adeloch

 Curés

 142 EBERBACH-WOERTH.

  • 1844 549 Hasloch Joseph, 508
  • 1849 22 Graff Joseph 118
  • 1858 - aum. Goettelmann Antoine, 428
  • 1862 252-Hintz Charles, 380
  • 1865 522 Acker Louis, 697
  • 1878 157 Mack Georges, 563
  • 1885 291 Schnebelen Aloïse, 475
  • 1890 écon. Kopp Auguste, 402
  • 1896 Nancy-Klein Edouard, 336
  • 1903 694 Menger Mathias.

 Année d'arrivée, numéro de la paroisse de provenance, dernier numéro paroisse de destination

Source : Le clergé séculier et régulier de l'Alsace depuis la révolution (Charles Kieffer Ancien archiviste de l'évêché de Strasbourg) - (A259 - AD67)

Protestante

Annexe de Woerth (1640-1659)

Adeloch

Les disparus

Les « Malgré-nous »

Au cours de la guerre, les pertes allemandes ne cessent d'augmenter. C'est principalement le front de l'Est qui est le plus meurtrier. Il faut donc remplacer ces troupes et maintenir les effectifs. Les volontaires ne sont pas suffisants. Il faudra par conséquent incorporer au sein de la Wehrmacht des soldats non Allemands.

Le 9 mai 1941, Wagner introduit le RAD (Reicharbeitdients), obligatoire pour les jeunes Alsaciens et Alsaciennes, et qui précède l'incorporation dans les forces armées.

Par décret du 25 août 1942, le Gauleiter d'Alsace Robert Wagner avait décidé d'enrôler contre leur gré certaines classes d'Alsaciens et Mosellans dans la Wehrmacht, en flagrante violation de la Convention de La Haye. 130.000 jeunes gens originaires des départements du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et de la Moselle furent ainsi incorporés de force ! Les protestations de Vichy, faibles, n'auront aucune effet.

Au total, 100 000 Alsaciens et 30 000 Mosellans (sans oublier les 10 000 Luxembourgeois) furent incorporés de force dans la Wehrmacht. 40 000 d'entre eux sont morts ou portés disparus...

Des milliers de jeunes Alsaciens fuient la région, malgré l'interdiction et les représailles. Ceux qui sont arrêtés sont envoyés au camp du Struthof où ils sont exécutés. Leurs parents sont internés au camp de Schirmeck puis déportés en Allemagne, leurs biens sont saisis.

Dès octobre 1943, une ordonnance responsabilise officiellement les familles en cas de désertion. Celles-ci sont transplantées en Silésie, sont condamnées aux travaux forcés, les biens sont également confisqués. Au sein des unités, les Alsaciens-Mosellans qui tentent de se rebeller sont au mieux envoyés en « rééducation » au camp de Schirmeck.

La plupart des Alsaciens-Mosellans incorporés dans la Wehrmacht ont été envoyés sur le front de l'Est, généralement dans la Heer, où il était impossible de déserter : d'une part le risque des représailles exercées sur le soldat et sa famille, et d'autre part le fait que les troupes russes ne distinguaient pas Alsaciens et Allemands.

Après la guerre, le rapatriement se fait lentement, le dernier soldat alsacien étant rentré en France en avril 1955.

Mais en 1948, 10.000 d'entre eux étaient toujours portés disparus.

C'est à cette date, en 1948 donc, que l'Association des Déserteurs, Evadés et Incorporés de Force (A.D.E.I.F) publie un "Recueil photographique des disparus du Bas-Rhin victimes de la conscription allemande de 1942 à 1945". Ces deux fascicules, édités à 100.000 exemplaires, se voulaient être un outil pour aider à les localiser puis surtout à les rapatrier.

Vous trouverez ici les disparus qui étaient nés ou qui y avaient été domiciliés dans cette commune.

Eberbach woerth FISCHER René

FISCHER René

né le 31/03/1920 à Eberbach-Woerth
domicilié à Eberbach-Worth

dernière adresse : SP 09732 D Minsk

 Eberbach woerth KAUTZMANN Victor

KAUTZMANN Victor

né le 04/05/1916 à Eberbach-Woerthdomicilié à Eberbach-Worth

dernière adresse : SP 35007 B Pologne

Eberbach woerth KERN Louis

KERN Louis

né le 19/02/1915 Eberbach-Woerth
domicilié à Eberbach-Woerth

dernière adresse : SP 26388

Eberbach woerth ROTH Auguste

ROTH Auguste

né le 28/08/1923 à Eberbach-Woerth
domicilié à Eberbach-Woerth

dernière adresse : SP 22845 Kassagau

 

Monuments aux morts

  monuments aux morts eberbach

1914 - 1918

ERNEWEIN Joseph

KAUTZMANN Léon

LEOBOLD Wendelin

1939 - 1945

BALLIS Louis

FISCHER René

GARING Eugène

KAUTZMANN Victor

KERN Joseph

KERN Louis

MEHL Ernest

ROTH Auguste

SCHILLINGER Georges

SIMON Emile

Civils

KAUTZMANN Alphone

KAUTZMANN Paul

MEHL Marie

VOGT Joseph

Algérie 1960

KAUTZMANN Achille

Annexe SCHIRLENHOF

GNAEDIG Joseph 1918

FERNBACH François 1943

Ils ont participé à la guerre en 14/18 ...

Cette liste n'est pas exhaustive, c'est le résultat des travaux de recherches dans les différentes archives dont nous disposons, certains ont continué leur chemin, d'autres, hélas ont offert leur jeunesse et leur vie 

ATZENHOFFER Joseph, soldat
fils de ATZENHOFFER Michel (°1848),  Journalier,  Bûcheron,
et de BEHL Marie Anne (°1840).
Né le 04/03/1880 à Eberbach-Woerth (67), France,
décédé le 01/07/1954 à Brumath (67), France,
domicilié à Eberbach-Woerth (67), France,.

ATZENHOFFER Josef, Eberbach, Weißenburg, leicht verwundet (légèrement blessé)
(Liste du 18/11/1915, page 10214, ausgabe 793)
CORBETHAU Auguste,
fils de CORBETHAU Ferdinand (°1849),  Laboureur,  Cultivateur,
et de SCHNEIDER Françoise (°1850).
Né le 20/10/1882 à Eberbach-Woerth (67), France,
domicilié à Eberbach-Woerth (67), France
CORBETHAN August, Eberbach, Weißenburg, leicht verwundet
(Liste du 22/11/1915, page 10284, ausgabe 799)
Infanterie-Regiment n.17 - 9 Kompagnie

† ERNENWEIN Joseph,  Journalier,  Soldat (ambulancier),
fils de ERNENWEIN Antoine (°1847),  Cultivateur,
et de WARTHER Madeleine (°1854).
Né le 07/04/1888 à Eberbach-Woerth (67), France,
décédé le 11/04/1916 au Mort-homme près de Bethincourt,
domicilié à Eberbach-Woerth (67), France
époux de ERNENWEIN Marie.

Il était âgé de 28 ans, père de 2 enfants

Sanitäts Gefreiter Josef ERNENWEIN, Eberbach, Weißenvurg, gefallen (mort au combat)
(Liste du 13/05/1916, page 12471, ausgabe 975)

KAUTZMANN Louis, soldat
fils de KAUTZMANN Louis (°1850), Cultivateur,
et de ROTH Madeleine (°1859).
Né le 24/07/1888 à Eberbach-Woerth (67), France,
décédé le 28/10/1945, 
domicilié à Eberbach-Woerth (67), France
époux de JUNG Marie

Kamb. Ludwig KAUTZMANN, Eberbach, Kreiss Wißenburg, vermißt (porté disparu) (Liste du 04/11/1914, page 2215, ausgabe 170)
5 Kompagnie - II bataillon - Garde-Regiment, Berlin

KAUTZMANN Ludwig, horn, Eberbach, Weißenburg, leicht verwundet
(Liste du 11/09/1916, page 14715, ausgabe 1149)

† LEOBOLD Vendelin, soldat
fils de LEOBOLD Joseph (°1846 +1892),  Cultivateur,
et de OTT Thérèse (°1852).
Né le 15/06/1888 à Eberbach-Woerth (67), France,
décédé en 1915,
domicilié à Eberbach-Woerth (67), France

Il était âgé de 26 ans

Pas d'acte de décès dans les registres d'état-civil, mention au crayon sur l'acte de naissance (Im Krieg Vermißs)

Reserviste Wendlin LEOBOLD, Eberbach, Weißenburg, vermißt (porté disparu)
(Liste du 03/04/1915, page 5665, ausgabe 432)

Page-en-Construction

Qui est en ligne ?

Nous avons 32 invités et aucun membre en ligne

Aller au haut