SITE EN TRAVAUX

Dernière mise en ligne : BETSCHDORF Baptêmes, Mariages et Sépultures de la Paroisse Protestante

 

Adresse

14, rue d'Alsace
BP 40304
67110 Gundershoffen

Horaires d'ouverture

Du Lundi au Vendredi : de 09h00 à 12h00 et de 13h30 à 17h30

Contacts

Téléphone : +33 3 88 72 91 03
Télécopie : +33 3 88 72 86 62
Courriel : mairie [ à ] gundershoffen.fr

mairie gundershoffen

Arrondissement : Haguenau

Canton : Niederbronn-les-Bains

Code commune : 67176

Habitants : Gundershoffenois, Gundershoffenoises

Images

Collection privée

Aperçu historique

(Gonzolinhuns 736) village du Bas-Rhin, arrondissement de Wissembourg, canton de Niederbronn, sur le Falkensteinerbach et la route impériale de Strasbourg à Bitche. Deux moulins à blé et à huile et scierie. Dans les environs on a trouvé des antiquités romaines, surtout dans la partie appelée la Haardt. On y trouve dans la partie appelée la Haardt. On y trouve également de belles pétrification 1336 habitants (634 cath., 646 luth., 6 réf., 83 isr.). Le chemin N° 42 conduit de Gundershoffen à Zinswiller.

Le hameau de Scheuerlenhot et celui d'Engelshoffe, communément appelé die Hölle, font partie de la commune.

 Source : l'Alsace ancienne et moderne ou Dictionnaire topographie, historique et statistique du Haut et du Bas-Rhin (auteur : BAQUOL - Edition entièrement refondue par P. RISTELHUBER - 1865)

Le nom du village peut être dérivé de Gund = pâturage ou bien de Gunther puisque nous trouvons la première orthographe sous la forme de Guntershoven en 1371 (LEHMANN, charte 326). P. RITSELHUBERT. Dictionnaire, donne une mention Gonzolinhus en 736 sans pourtant mentionne la Source.

Le site de la Hardt est déjà habité en 208 après J.C., selon la découverte d'un autel romain daté et dédié à Mercure.

Gundershoffen porte dans ses armoiries « d'argent à l'aigle bicéphale de gueules » rappelant que le village appartenait aux terres d'empire faisant partie du Landgraviat de Basse-Alsace. En 1280 le fief passe aux mains du bailli provincial OTTO III d'OCHSENSTEIN et fera partie du bailliage de Niederbronn dans la seigneurie d'Oberbronn.

Le pont de Gundershoffen verra les LICHTENBERG et leurs alliés rattraper Georges d'OCHSENSTEIN et le comte Schafried de LINANGE, qui seront tous deux emmenés et enfermés pendant plus d'un an dans le donjon du château de LICHTENBERG.

Au décès de Georges d'OCHSENSTEIN (le dernier de la dynastie) le village revient à la famille de DEUX-PONTS-BITCHE. En 1526, il est aux mains du Comte REINHARD de DEUX-PONTS-BITCHE. LICHTENBERG, puis en 1570, il revient en héritage aux Comtes de HANAU-LICHTENBERG, qui introduisent la Réforme en 1571 en nommant le premier pasteur KÜBLER Michel.

Au cours de la Guerre de Trente Ans le village est déserté et les habitants se réfugient jusqu'à Ingwiller (GUGGENBÜHL, Ingwiller). De nombreuses familles suisses viennent repeupler le village après la guerre (14 mariages suisses entre 1661 et 1720).

A la Contre-réforme, une cure royale catholique est installée en 1685 et l'années d'après un prévôt français est nommé.

L'église de Gundershoffen sera soumise au simultaneum de 1715 à 1909, date de la construction de l'église catholique Saint Jacques le Majeur. En 1842-1843, le simultaneum donne lieu à de violents affrontements entres les deux communautés chrétiennes.

En 1758, les communautés protestantes et catholiques reconstruisent une église commune à leurs frais.

A la fin du XVIII ème siècle, la famille de DIETRICH devient propriétaire du village et participe à la construction du presbytère protestant en 1780. En 1784 (38 personnes). En 1793, Gundershoffen est le théâtre de combats entre Autrichiens et Français.

A.M.
ENCYCLOPEDIE DE L'ALSACE - Editions Publitotal, Strasbourg, 1985

Lieux-dits

  • Ingelshof (lieu-dit aussi appelé Hoellenhof par les anciens)
  • Lauterbacherhof
  • Schirlenhof
  • Griesbach (commune associée depuis le 1er septembre 1973)
  • Eberbach-Woerth (commune associée depuis le 1er septembre 1973)

Blason

 Gundershoffen

« D'argent à l'aigle bicéphale de gueules. »

L'armorial des communes du Bas-Rhin, Strasbourg

Etymologie

Alsace Gunderschoff > « la propriété de Gontier » Du suffixe –hoffen « propriété » prédédé au nom d'homme germanique Gunther (> français Gonthier), issu d'un plus ancien Gundhari « armée au combat » (de Gund « combat » et hari « armée »). >>Autre explication : du préceltique condate « confluent » qui, adapté sous la forme gund- en germanique, se retrouve souvent à la jonction de deux cours ou pièces d'eau. Le village est situé à 1 km en amont du confluent de la Zinsel du nord et du Falkensteinbach, sur ce dernier.

Lieux dits – Dictionnaire étymologique et historique des noms de lieux en Alsace Editions du Rhin – Michel Paul URBAN

Travaux réalisés

Dépouillement

Paroisse catholique

  • Baptêmes, mariages et sépultures (Auteur : FAN-GENEALOGIE)

Paroisse protestante

  • Baptêmes, mariages et sépultures (Auteur : FAN-GENEALOGIE)

 

Les dépouillements sont consultables dans notre base de données (consultation réservée aux membres). Il est aussi possible d'acquérir les publications cart

Travaux en cours

Notariat ancien

Maires

2001 à .... Claude MUCKENSTURM

Paroisses

Paroisse catholique

Eglise Saint-Jacques le Majeur, paroisse du CHAPITRE RURAL du HAUT-HAGUENAU - 8 rue de la Paix

Ancienne paroisse passée à la Réforme en 1570, simultaneum probablement en 1685, cure royale, avec annexes

  • Gumbrechtshoffen, passée à la Réforme en 1570, simultaneum en 1687 (RL II, 373)
  • Uttenhoffen, Réforme en 1552, simultaneum 1698 (Cl. MULLER)
  • Griesbach 1695-1696 et 1715-1730

Collateur : le roi

Registres paroissiaux :

  • Gundershoffen : série 2e, BMS 1743
  • Gumbrechtshoffen : B 1757, M 1754, D 1754

Curés

1685 - Jen Frédéric SCHAAL, guillelmite
...  
1692 Joseph KUNTZ
1693 Jean GERARD
...  
...  
1715 - 1717 Jean Christophe SCHMITT
1717 - 1723 Jean EVERLING
1724 - 1753 + Jean Michel JOST
1753 - 1757 + Jean Thiébaut MOSSER d'Obernai
1758 - 1768 Ignace HUEBER
1768 - 1772 + Jean Nicolas SCHIR de Mutzig
1772 - 1781 Thiébaut ARNOLD de Rosenwiller
1781 - 1788 J. Nép. Pierre Harbaur de Neuwiller
1788 - 1792 Sébastien KRUMEICH d'Oberbetschdorf

Elle est indiquée comme annexe de Reichshoffen en 1687 (G 2960)

Source : répertoire du clergé d'Alsace sous l'ancien régime 1648 - 1792 (A262 - AD67)

1802 BIECHELE Mathieu
1811 BARTHEL Frédéric + 1813
1813 HIMMEL Joseph
1816 ROTH François Xavier
1823 HILGER Pierre
1823 SCHENKBECHER Antoine
1826 DEBES Joseph
1828 SPRAUER Joseph
1830 HUYUM Pierre
1831 KAPPS Antoine
1844 FICHTER Louis
1847 SIFFERT Antoine
1855 HUMMEL André
1862 NEISS Fernad + 1880
1879 LOTZ Ernest
1890 SCHACH Florent
1893 GRUSSENMEYER Nicolas
1905 HANNS Martin
1916 SONNTAG Louis
1923 EHRHARD Louis

Source : Le clergé séculier et régulier de l'Alsace depuis la révolution (Charles Kieffer Ancien archiviste de l'évèché de Strasbourg) - (A259 - AD67)

Paroisse protestante

Simultaneum 1715 à 1909

Dénomination : Luthérienne
Membre de : Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine
Inspection de : Wissembourg - Consistoire de : Niederbronn

Temple : 5 rue de la Paix 67110 Gundershoffen

 

 

 

 

 

Qui est en ligne ?

Nous avons 107 invités et aucun membre en ligne

Aller au haut