SITE EN TRAVAUX

Dernière mise en ligne : ESCHBACH (Inventaires après décès) RITTERSHOFFEN (BMS) UTTENHOFFEN (Inventaires après décès) SCHLEITHAL (naissance 1842-1900) BATZENDORF (BMS)

 

Adresse

12, rue de la Haute-Vienne
67470 Niederroedern

Horaires d'ouverture

Le Lundi : de 09h00 à 11h00
Le Mardi : de 15h00 à 17h00
Le Mercredi : de 09h00 à 11h00
Le Vendredi : de 16h30 à 18h30

Contacts

Téléphone : +33 3 88 86 51 37
Télécopie : +33 3 88 86 16 69
Courriel : mairie-niederroedern [ à ] wanadoo.fr

 

Arrondissement : WissembourgCanton : Seltz
Code commune : 67330
Habitants : Niederroedernois(es)

Quelques images

Collection privée

Aperçu historique

Il semble que le village ait fait partie dès 968 de la cour royale de Seltz qu'Othon 1er le Grand, Empereur d'Allemagne, a donnée à son épouse Adélaïde. Ce territoire s'appelait Adelheids Eigen.

Nos successifs du village (1) : Rothern (1084), Rudern (1312), Rüdern (1371), Rudern (1429), Niederrüdere (1442), Rödern (1700).

R.Sch.


Niederroedern est mentionné en 1084, comme possession de l'abbaye de Seltz. Par la suite le village passe aux mains des FLECKENSTEIN, devenant même le siège d'un bailliage. A partir de 1720, le village dépend des ROHAN-SOUBISE, jusqu'à la Révolution.

Un terrier daté de 1675 donne une image de la situation foncière de Niederroedern peu après la guerre de Trente Ans.

La comparaison avec un terrier de 1730 permet de mieux saisir la régression des terres incultes entre ces deux dates. En 1675, 155 ha étaient cultivés par les paysans contre 405 ha en 1730.

R. Sch..
Notes : René BAYER, directeur d'école honoraire et maire de Niederroedern depuis 1971, dans Niederroedern, Histoire d'un village de l'Outre-Forêt ouvrage très documenté publié à compte d'auteur en 1982.
ENCYCLOPEDIE DE L'ALSACE - Editions Publitotal, Strasbourg, 1985

(Rufinana, Ptolémée ?), village du Bas-Rhin, arrondissement de Wissembourg, canton de Seltz, sur la Seltzbach, et la route départementale de Wissembourg à Fort Louis ; les chemins n° 46 et 47 conduisent le premier de Salmbach à Niederroedern et le deuxième de Niederroedern à Wintzenbach. Siège d'une brigade des douanes et résidence d'un percepteur, d'un notaire et d'un huissier. Il y a deux moulins à blé et deux moulins à huiles. Ce village a en outre un dépôt d'étalon du haras de Strasbourg, qui contribue beaucoup à l'amélioration de la race chevaline. Les chevaux de cette commune et des environs sont très recherchés. 1102 habitants (332 cath., 488 luth.,  2 réf., 2 diss., 278 isr.)

Neugartenhof fait partie de la commune.

Niederrodern appartient en partie à l'abbaye de Seltz et en partie aux seigneurs de Fleckenstein, auxquels succédèrent, lors de la révolution, le duc de Deux-Ponts et le margrave de Baden. On y voit encore quelques restes de l'ancien château construit par les Fleckenstein. Ce village eut beaucoupà souffrir pendant la guerre de Trente ans, et fut incendié en 1622 et en 1632. On voit dans les environs un grand nombre de tumuli et des restes de la voie romaine qui conduisait de Brumath à Rheinzabern.

Source : l'Alsace ancienne et moderne ou Dictionnaire topographie, historique et statistique du Haut et du Bas-Rhin (auteur : BAQUOL - Edition entièrement refondue par P. RISTELHUBER - 1865)

Etymologie

alsace ; Räddere ; Rothern (1084), Rudern (1312), Rüdern (1371), Rudern (1429), Niederrüdere (1442), Rödern (1700)► « le défrichement ». Probablement du moyent haut allemand roten, mod. Roten « défricher » ; les différentes formes anciennes ont subi l'influence de moyen haut allemand riuten > *rüten > allemande mod. reuten Préfixe allemand Nieder- « le bas ». ►► Autre explication : la racie RUT, d'origine paléo-européenne, a été employée pour signifier un « tracé de route », qui est aussi ou nécessite aussi un essartage.

Lieux dits – Dictionnaire étymologique et historique des noms de lieux en Alsace Editions du Rhin – Michel Paul URBAN

Blason

Niederroedern

Armorial des communes du Bas-Rhin

Nos travaux

Dépouillement des Baptêmes, Mariages et Séputlures (Auteurs : Adrienne et + Guy STEIN)

niederroedern b  niederroedern m  niederroedern s 

Les dépouillements sont consultables dans notre base de données (consultation réservée aux membres). Il est aussi possible d'acquérir les publicationscart

Vous avez besoin d'aide, n'hésitez pas à contacter notre membre référenticon-48-contacts il se fera un plaisir de vous aider.

Commune

Maire

2008 - .... Denis DRION

Paroisse

Paroisse du CHAPITRE RURAL du BAS-HAGUENAU. Eglise paroissiale de Saint Jacques-le-Majeur. Collateur : le prince-évèque de Strasbourg. Annexe KRAUTWEILER.

Niederroedern était de même un chef-lieu de la seigneurie des Fleckenstein de la branche ainée qui s'était subdivisée en deux autres branches : celle de Soultz et celle de Niederroedern. Eberbach, Kretweiler, Ober-Lauterbach et Wintzenbach composaient le Kellerey appelée aussi die oberste Vogtey ou Hochgericht zu Nieder-Rüdern. En 1686, le jour de la Saint-Michel, les catholiques reprirent possession du choeur de l'église de Niederroedern.

Source : État de l'Eglise d'Alsace avant la Révolution, Volume 1 Par Modeste SCHIKELE - 1877

Ancienne paroisse passée à la réforme en 1543, simultanéum en 1685 (RL III, 772), avec annexe Croetwiller, (P), filiales de Seltz jusqu'en 1708.

Collateur : le roi

Registres paroissiaux : B 1708, M 1710, S 1731

1708 - 1710 Cl. Etienne THOUVENOT d'Epinal, "primus parochus" avec Wintzenbach et Eberbach jusqu'en 1732
1710 - 1711 François Antoine BURGER
1712 - 1713 ...
1713 - 1717 Jean Nicolas SCHMAHLBACH de Haguenau
1717 - 1732 G. Antoine GERSPACH de Thann
1732 - Ignace Antoine FELBERT de Molsheim
1732 - 1742 + Thiébaut MERZ (MARTZ) de Niedernai
1742 - 1747 + Joachim PHELIPPON de Strasbourg
1747 - 1758 Jean Michel SCHNEIDER
1758 - 1760 F. Jacques KUNCKEL de Sélestat
1760 - 1761 + Sébastien HUBERT d'Eschbach
1761 - 1775 + Jean Michel GANDER d'Eckbolsheim
1775 - 1781 F. Joseph ENGELMANN de Guémar
1781 - 1792 Jean BOOZ de ROSSFELD

 Niederroedern a fait partie du CHAPITRE RURAL de WISSEMBOURG (diocèse de SPIRE). Niederroedern est mentionnée dans la visite pastorale du chapitre Rural de Wissembourg de 1701, comme annexe de Stundwiller, mais elle appartient par la suite au diocèse de Strasbourg.

 Source : répertoire du clergé d'Alsace sous l'ancien régime 1648 - 1792 (A262 - AD67)

1802 STARCK Guillaume
1802 WOLFF Laurent
1803 NEUBECK Joseph
1804 KLEIN Ignace
1806 KAHE Joseph + 1811
1811 REGNERY Vite
1813 ROCK Joseph
1816 KREYDER André
1817 VOISARD Xavier
1818 ERNST Pierre
1819 STEINBACH Marsile
1822 WILL Sébastien
1825 STEINER Georges
1826 BUCHERT Georges
1828 KUHN Antoine
1830 BOUCHUT Antoine , + 1873
1855 BAUR Aloïse
1859 HERRMANN Laurent, + 1861
1861 SCHMITT Antoine
1869 aumonier PFUND Léon
1873 SCHEYDER Jean Baptiste + 1875
1875 JEST Valentin
1882 HECKMANN François Xavier, + 1894
1894 KIM Edmond
1901 RUHLMANN Fridolin
1907 TONY Louis, aumonier
1910 GUTH Xavier
1919 SCHMITT Hypolyte
1924 LOTZ Georges

Source : Le clergé séculier et régulier de l'Alsace depuis la révolution (Charles Kieffer Ancien archiviste de l'évêché de Strasbourg) - (A259 - AD67)

 

 

Qui est en ligne ?

Nous avons 126 invités et aucun membre en ligne

Aller au haut